Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir de cette leçon


La station spatiale québécoise


Leçon 1
Déjeuner, dîner, souperDéjeuner, dîner, souperDéjeuner, dîner, souperDéjeuner, dîner, souperDéjeuner, dîner, souper

Déjeuner, dîner, souper

Au Québec, les trois repas s'appellent le déjeuner, le dîner et le souper.
On utilise également les verbes équivalents.

Ex : T'as pas déjeuné?
Le souper est à quelle heure?
On sort dîner?
Chéri, on a un souper à soir, t'as pas oublié, j'espère?
Chui québécoisChui québécoisChui québécois

Ch'suis / Chuis / Chui / Chu / Ch'

Je suis peut se prononcer de différentes façons :
-ch'suis : ch'suis rentré (plus soutenu).
-chu : chu parti.
-ch' : ch'toujours là.
-ch't' devant voyelle : ch't'en vacances.

Le t qui paraît devant la voyelle
Ce t qui paraît devant voyelle (ch't'arrivé, ch't'en r'tard, etc.) est une généralisation du t qu'on retrouve aux autres personnes. ex : y est arrivé, on est arrivés, vous êtes arrivés, sont arrivés. On le retrouve également avec tu.
ex : t'est arrivé.

Lorsqu'un mot sépare je et suis, suis se prononce souvent su : On ajoutera un t devant une voyelle e.
ex : j'me su t'abonné. J'me su faite mal.

À l'imparfait, j'étais devient souvent j'tais et elle était devient e'tait [ɜ:tɛ]. Remarquez la distinction orthographique entre j' (je) et ch' (je suis) même s'ils se prononcent de la même façon.

Négation sans neNégation sans ne

Négation sans ne

Il est très rare d'utiliser ne en québécois. Le mot pas suffit à exprimer la négation.

Ex. : J'pense pas. Y veut pas. On danse pas nu-pieds.

Nous verrons plus tard que l'absence du ne entraîne d'autres conséquences à l'impératif.
ArticlesArticlesArticlesArticles

Articles

Le L initial des articles la et les est souvent omis après une voyelle.

En français : le la les
En québécois : l' 'a 'es
 
Ex : As-tu vu 'a robe qu'a porte?
J'ai trouvé l'nom du resto.
Donne-moé 'es clés.
 
Il n'y a pas d'omission après un son consonantique ou une semivoyelle, ni en début de phrase.
ex : payer l'billet / paye le billet
vous aidez 'es enfants / j'aide les enfants
passe-moé 'a carte / j'passe la carte à mon ami
j'ai ach'té l'jouet / le jouet qu'j'ai ach'té
Pronoms sujet québécoisPronoms sujet québécoisPronoms sujet québécoisPronoms sujet québécois

Pronoms sujet : 

Les pronoms sujet du québécois diffèrent de ceux du français :

En québécois,
devant consonne
En québécois,
devant voyelle
En français
j'mange j'arrive je
tu manges t'arrives tu
y mange y arrive il
a mange al arrive elle
on mange on arrive nous
vous mangez vous arrivez vous
y mangent y arrivent ils/elles


  • Y s'emploie pour il, ils ou elles.
    Ex : y travaille, y parlent.
    Au pluriel, on ne distingue pas ils et elles.
    Ex : y viennent, y sont.
    Parfois, le pronom y disparaît dans l'expression y sont.
    Ex : sont en retard (=ils/elles sont en retard).
  • Elle devient a [æ] ou al [æl] devant une voyelle
    Ex : a travaille, al arrive.
  • Les expressions elle est et elle a deviennent essentiellement des voyelles longues :
    -elle est devient e'est [ɜ:] : e'est pas là, e'est pas venue; il y a liaison devant voyelle : e'est en forme
    -elle a devient a' [æ:] : a' pas vu l'film, a' 20 ans, a' peur du tonnerre. On trouve aussi al a, particulièrement si une voyelle suit.
    Ex. : Al a aimé ça. Al a ach'té ça pour rien.
  • On remplace nous par on. Nous est rarement utilisé comme sujet. Ex : on sait, on espère.
  • Il y a devient y a.
    Ex. Y a personne dans l'dépanneur.

Pret à tester tes connaissances ?


Vérifions maintenant tes connaissances avec quelques exercices.